La politique et la sexualité

Pratiques sexuelles selon la sensibilité politique

En France, il est généralement de bonne réputation de ne pas mélanger la vie politique de la vie intime. Cependant, leurs interdépendances significatives permettent à cet article d’identifier l’impact des orientations politiques sur la vie sexuelle, ou peut-être l’inverse. Pendant la période des primaires et à quelques mois des élections, zoom sur la question…

En effet, force est de constater qu’accointances sexuelles et choix politiques sont liés, comme nous l’a déjà révélé un sondage ifop pour le magazine Hot-vidéo il y a 4 ans de cela. Lors de la sortie de ce sondage, à l’aube des présidentielles de 2012, tous les médias partisans ont donné leurs points de vue sur la question.

Les grands enseignements

Plus prudes à droite

Il est intéressant de revisiter ce sondage avec un peu de recul. Tout d’abord, il semble que les personnes de droite ont une vie sexuelle moins intense que les gens de gauche. L’intensité de leur rapport sexuelle est la plus basse, notamment à l’UMP. Thésauriser ou baiser, il faut trancher !

Plus partageurs à gauche

L’échangisme est deux fois plus pratiqué chez les communistes que chez les électeurs gaullistes. A priori, rien de bien étonnant pour les partisans d’une doctrine marxiste d’être plus partageurs. Cependant, il semblerait que ce ne soit pas la notion de partage qui soit mis en avant mais la notion libertaire. De la liberté dan l’égalité, difficile à appliquer au capitalisme mais la sexualité s’y adonne parfaitement. La propriété c’est le vol !

Les extrêmes : actifs mais insatisfaits

Autre enseignement central de ce sondage qui va à l’encontre du paragraphe précédent : les Français votant pour les extrêmes ont un sentiment d’insatisfaction sexuelle. Pour comprendre la notion d’insatisfaction sexuelle, il est intéressant d’aller voir cette enquête du 30 mars 2012 dirigée par François Krauss.

Chiffre à l’appui, il est dit que les socialistes et les électeurs UMP sont plus satisfaits que les autres. Aussi, les abstentionnistes ont une vie sexuelle presque pire que les électeurs de Mélenchon avec 33% d’insatisfaction sexuelle. Les orgies ne font pas le bonheur.

En matière d’intensité du nombre de rapports sexuels et du nombre de conquête, c’est les sympathisant du front national qu’ils l’emportent avec plus de 8 rapports sexuels par mois contre mois de 6 chez les centristes.

Les anecdotes à retenir

La fellation, une activité de gauche.

Pour obtenir une fellation ou une irrumation, il faut se rendre à la fête de l’Humanité. En effet, les femmes à la gauche de la gauche semblent être des suceuses patentées puisque 92% pratique la fellation contre moins de 7 femmes sur 10 au parti républicain.

fellation de gauche
Une petite gâterie?

La sodomie, la sensualité de la haine ? Pas tant que cela..

La sodomie étant un acte transgressif, elle est pratiquée en majorité dans les partis d’extrêmes. À ce propos il est intéressant de briser les tabous et les idées reçues en rappelant qu’en 2017 le premier parti des couples homosexuels est ….le front national (32.45%).

Auteur : Pangloss