Le rire, mieux que le sexe ?

 

Il y a plusieurs techniques pour draguer une femme, le rire en fait parti. On connaît bien évidemment l’adage « femme qui rit, femme plus ou moins au lit »…attention malgré tout au raccourci.

Un instrument de pouvoir

C’est aussi l’occasion, plus précisément le prétexte, pour sortir les blagues les plus puériles de la terre. C’est un peu particulier car la femme doit rire pour témoigner de la puissance de l’homme, c’est inscrit dans son ADN. À l’inverse, celui-ci doit discerner les virevoltes dialectiques pour lui prouver qu’elle passera de bons moments en sa compagnie, en l’échange d’une levrette claquée quotidienne. Un peu de ménage et de la cuisine aussi, vraiment pour entretenir le mythe dans son habit de soubrette.

comique sexe avec humour

Un instrument de plaisir

De surcroît, le fait de rire augmente le plaisir sexuel. En effet, le sourire permet de repousser les anxiétés diverses qui font obstacle à un épanouissement licencieux, rien que ça. Selon la psychologue machin bidule chouette, qui a sa tribune à l’université à la mode, les trois recueils qu’elle a établi de manière clinique lui ont permis de certifier que le rire enlève « la cuirasse » psychologique de l’individu en phase d’épanouissement. Les pleurs, ça la renforce peut-être? Ça la blinde ? ben voyons… Érudit de comptoir !…promotion canapé peut-être ? On connaît la réputation des étudiantes en sciences sociales …Ouverture ! Empathie ! Jambes écartées !

Le rire et le sexe

Pour la première rencontre également, l’hilarité repousse le stress, il sécrète de l’endorphine sur un mode post-coïtal, du fait de la succession de phases repos-rire-repos. En quelques secondes, un fou rire (le vrai, celui où on se bouche le nez, comme en province) provoque une tachycardie fulgurante, d’où les risques de mourir de rire. Belle mort ! Pour une fois…

Le rire exclu aussi toutes les luttes de pouvoir, il permet de se retrouver là, ensemble, dans une forme de « laisser aller », intégral dans l’étreinte, désinhiber du gland. D’ailleurs c’est quoi le plus agréable : rire ou baiser ? Glousser ou faire l’amour ? Ne jamais rire ou être abstinent ? Voilà des questions qui nous replacent au cœur de nos fonctions. Primitive la fonction… sans surprise.

Le rire, un solution finale ?

Cependant, trop de camaraderie, trop de blague de comptoir à s’en étouffer vont finir par inverser la courbe du désir à votre dépend. Vous devez être sûr de vous et agréable à vivre, pas comique de service. Le canular est un moyen, pas une fin, du moins dans le monde de la drague. Dans le monde réel la drague est un moyen, le rire une fin.

Voilà, espérons que vous avez à peu près saisi le sens de cet article mais aussi les leçons qu’il tire de la réalité. En espérant que vous mettiez le rire au cœur de vos relations et pas qu’amoureuses. Riez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et jusqu’à l’heure de votre mort…Amen.