Pour la photo je n’ai pas pu résister

Pour la photo de garde de mon blog puéril, je n’ai pas pu résister.

Dieu m’en garde ainsi que les bien penseurs d’aujourd’hui. J’ai craqué je le confesse sur cette photo on ne peut plus subversive. Tellement que je l’ai fluté, car son sex-appeal est dévastateur, son esthétique trop esthétique, elle en dérangerait plus d’une avant d’en satisfaire plus d’un… Où peut être serait ce l’inverse, car celles qui reçoivent sont bien deux amazones troublantes jouissants d’un homme esseulé que l’on devine très beau. Une féministe devrait être satisfaite tant le jeune homme n’est qu’un jouet entre deux chattes demoiselles ou dames. Je n’en sais fichtre rien, je ne connais pas les deux créatures merveilleusement belles de la photo. Le noir et blanc apporte une touche Newton tellement harmonieuse, vraiment l’idéal parfait quand on est, un tantinet fétichiste. Pas des pieds, je le confesse ici sans aucune gêne, mais d’angles insoutenables pour le commun périssable des hommes.
Si certaines ou certains ont envie de se déchirer la rétine afin de ressentir ce qui m’a ému aussi fort. J’ose la publier sans filtre ni autre atténuations susceptibles d’émotionner les âmes les plus faibles.
Pour la photo, a vos loupes ou gare aux crampes de rétine
Pour la photo, a vos loupes ou gare aux crampes de rétine !
Certaines annonces se publient sur la toile internet francophone, c’est ainsi que des publications libertines parisiennes sont répertoriées sur un site qui fait la part belle aux univers « cuir » et autres ambiances plus ou moins esthétiques ou se mêlent « sm » et fétichisme. Ce qui n’aurait pas déplu à notre photographe..